Club Découvertes

Le Club Découverte nous permettra de communiquer à notre collectivité et aux principaux acteurs les dernières nouvelles et innovations de l’IR-CUSM. Votre soutien peut aider nos chercheurs à modifier l’impact d’une maladie – potentiellement pour une personne que vous aimez.

Dr Bruce Mazer

Directeur exécutif et scientifique en chef par intérim, L’Institut de recherche du CUSM

Les médecins soignent…
mais les chercheurs trouvent des remèdes – Participez aux découvertes!

  • Chaque jour, les chercheurs de l’Institut de recherche du CUSM (IR-CUSM) font appel à la science pour développer de meilleurs traitements, des médicaments plus efficaces et des thérapies sur mesure
  • Chaque jour, ils font évoluer les méthodes servant à diagnostiquer et à traiter les maladies
  • Chaque jour, grâce à votre appui, le CUSM se prépare à offrir les meilleurs soins pour la vie aux personnes malades que vous aimez ou que vous connaissez

L’IR-CUSM fait le pont entre les découvertes et les soins – du laboratoire jusqu’au chevet du patient. Voici le type de recherche qui ne peut se produire que dans un hôpital universitaire comme le CUSM – ce qui signifie que les Montréalais sont les premiers à bénéficier des découvertes scientifiques réalisées ici même. L’IR-CUSM s’efforce de rendre possibles aujourd’hui les découvertes de demain. Pour permettre à la recherche de poursuivre son élan au-delà du diagnostic, du traitement et de la prévention des maladies les plus graves, nous devons investir dans le futur.

Aidez-nous à réaliser notre prochaine découverte scientifique en vous joignant au Club Découvertes dès aujourd’hui!

À titre de membre du Club Découvertes, vous jouerez un rôle de 1er plan pour aider nos chercheurs à trouver les remèdes personnalisés les plus efficaces qui permettront d’améliorer les soins et de sauver encore plus de vies. En investissant 365 $ par année ou 30 $ par mois, vous contribuerez à bâtir un meilleur avenir en santé pour nos mères, pères, sœurs, frères et grands-parents qui souffrent de maladies graves complexes.

En donnant 1 $ par jour :
  • Vous serez invités à des événements exclusifs pour rencontrer nos plus grands scientifiques et cliniciens, en apprendre davantage sur l’impact de leurs recherches et visiter leurs laboratoires
  • Vous recevrez des nouvelles palpitantes sur les dernières découvertes scientifiques et serez l’un des premiers à en comprendre l’impact sur les soins de santé dans notre communauté et dans le monde entier
  • Vous serez reconnus pour votre contribution dans notre rapport annuel, sur notre site Web, dans l’hôpital et à l’IR-CUSM

Participez aux découvertes en faisant un don dès aujourd’hui!

Voici des chercheurs qui font des découvertes capitales à l’IR-CUSM!

La Dre Kaberi Dasgupta œuvre à améliorer la qualité de vie des patients atteints d’un diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie grave qui, si elle n’est pas traitée, peut occasionner une crise cardiaque, un infarctus ou une cécité. Mais la Dre Kaberi Dasgupta met tout en œuvre pour changer l’issue de la maladie, une étape à la fois. Les recherches montrent que la pratique régulière de la marche pourrait se traduire par une réduction de 40 % du taux de mortalité des adultes souffrant d’un diabète de type 2 au cours de la prochaine décennie. On sait déjà que les personnes qui font moins de 5 000 pas par jour s’exposent à un risque élevé de diabète de type 2, mais les récents travaux de la Dre Dasgupta ont montré que la prescription formelle de marche par un médecin, combinée à l’utilisation d’un podomètre augmentait de 20 pour cent le nombre de pas quotidiens réalisés par les patients, tout en s’accompagnant de bienfaits mesurables sur la santé, comme une baisse de la glycémie et de la résistance à l’insuline.

Le Dr Miguel Burnier dirige le centre d’étude et de traitement des pathologies oculaires le plus avancé au monde

On estime que plus de 5,5 millions de Canadiens sont atteints d’une maladie oculaire grave risquant d’entraîner un affaiblissement visuel et que la prévalence de la perte de vision dans notre pays devrait augmenter de près de 30 % dans la prochaine décennie. Le Dr Miguel Burnier dirige le Laboratoire de pathologie oculaire du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), un pôle de renommée internationale ayant pour vocation de transposer les résultats de nos recherches fondamentales en traitements et thérapies de pointe pour les patients aux prises avec une maladie oculaire. Des étudiants venant de partout au Canada et du monde entier se forment tout au long de l’année dans les installations ultramodernes du laboratoire, qui fait partie de l’Institut de recherche du CUSM. L’expertise, mais aussi les équipements de pointe et les technologies innovantes du laboratoire en font l’un des plus importants, des plus dynamiques et des plus productifs centres de recherche dans le monde.

Le laboratoire du Dr Burnier est la seule institution où l’on mène des recherches d’envergure mondiale sur les métastases oculaires. Son équipe est à pied d’œuvre pour trouver un remède au mélanome uvéal, le cancer de l’œil le plus courant chez les adultes. Le taux de survie associé au mélanome uvéal est très faible et près de la moitié des personnes atteintes décèderont des suites de la maladie, qui se propage très rapidement aux autres organes, notamment au foie, grâce auquel on pose souvent le diagnostic. Le laboratoire s’efforce de remédier à cette situation par l’entremise de nouveaux traitements plus efficaces, tout en faisant des recherches sur la propagation des cellules cancéreuses, lesquelles pourraient avoir un impact décisif sur plusieurs autres maladies oculaires.

La Dre Nitika Pant Pai révolutionne le dépistage du VIH chez ceux qui en ont le plus besoin

Dr. Nitika Pant Pai

Le VIH/SIDA est un problème de santé mondial qui touche plus de 36,9 millions de personnes sur la planète, et 50 % de ces personnes infectées ignorent qu’elles sont séropositives. Conçue à la suite de plus de 10 années de recherches, l’application HIVsmart! de la Dre Pant Pai est une application mobile libre d’accès qui simplifie le test d’autodépistage du VIH. Celle-ci guide la personne à travers le processus de l’autodépistage non invasif du VIH, qui peut détecter la présence d’anticorps du VIH en seulement 20 minutes et être effectué dans l’intimité du foyer. L’application fournit des informations, des vidéos didactiques, une ligne d’assistance 24 h / 24, ainsi qu’un aiguillage confidentiel vers des centres hospitaliers et l’accès à des conseillers si le test s’avère positif.

La Dre Pant Pai a lancé l’application dans le cadre d’un projet pilote en Afrique du Sud, où d’énormes progrès dans l’acceptation du test d’autodépistage du VIH ont été enregistrés chez les utilisateurs. Son travail est en voie de transformer les soins de santé et aide les patients à éliminer la stigmatisation associée au dépistage tout en réduisant le nombre de cas de VIH nouvellement diagnostiqués de manière rentable.

Le Dr Matthias Friedrich utilise des techniques d’imagerie médicale avant-gardistes pour diagnostiquer les maladies du cœur

Dr. Matthias Friedrich

La résonance magnétique cardiovasculaire (RMC) est l’une des techniques d’imagerie médicale les plus sécuritaires qui existe pour évaluer et diagnostiquer les maladies du cœur, car le patient n’est exposé à aucune radiation. Cet examen non invasif produit des images 3D de haute résolution et grâce à sa versatilité sans pareille, les médecins sont capables de voir le cœur en détail : forme, volume, circulation sanguine, tissus anormaux et oxygène.

Le Dr Matthias Friedrich, un spécialiste international de l’imagerie cardiovasculaire, dirige de nombreuses recherches cliniques au CUSM en utilisant la RMC. Les découvertes qu’il effectue avec son équipe seront directement transposées en nouveaux remèdes cliniques pour les patients aux prises avec des maladies cardiovasculaires aiguës et chroniques. Il collabore également avec d’autres grands centres spécialisés en imagerie pour les maladies cardiovasculaires au Canada et à travers le monde pour que les patients puissent recevoir des diagnostics plus rapides et plus précis, ce qui leur permettra de commencer leur traitement plus rapidement.

Suivez-nous