Projet de détection précoce du cancer de l’ovaire et de l’endomètre

En 30 ans, le taux de guérison du cancer de l’ovaire n’a pas bougé. C’est inacceptable! Si vous regardez un téléphone cellulaire ou un ordinateur d’il y a 30 ans, les versions d’aujourd’hui sont très différentes. C’est exactement le genre de progrès dont nous avons besoin dans le domaine du diagnostic précoce du cancer de l’ovaire.

Dre Lucy Gilbert

fondatrice du projet DOvEE et directrice de la gynécologie oncologique, CUSM, CUSM

Le défi

Cette année seulement, 7 300 et 2 800 femmes canadiennes seront diagnostiquées respectivement d’un cancer de l’endomètre et de l’ovaire. Ensemble, ces maladies occupent le troisième rang des causes de décès liées au cancer chez les femmes nord-américaines. Le cancer de l’ovaire particulièrement est souvent appelé le tueur silencieux, car il peut imiter d’autres affections jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Bien que la détection précoce soit la clé de l’amélioration des taux de survie pour ces deux types de cancers mortels, il n’existe pas de test fiable pour les dépister le plus tôt possible.

La solution

Fondé par la Dre Lucie Gilbert, le projet de détection précoce du cancer de l’ovaire et de l’endomètre (DOvEE) du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est le seul du genre dans le monde.

Le projet DOvEE a pour objectif d’arrêter à temps les cancers de l’ovaire et de l’endomètre en sensibilisant davantage le public sur les symptômes par des cliniques satellites de dépistage dans les environs de Montréal et par l’évaluation rapide de femmes symptomatiques au moyen de tests diagnostiques gratuits sans référence d’un médecin.

Dre Gilbert et son équipe de professionnels médicaux ont d’ailleurs poussé plus loin le dépistage précoce des cancers de l’ovaire et de l’endomètre : elles ont mis au point un test qui fournit une méthode sûre et endoscopique pour le dépistage encore plus précoce de ces cancers que ce qui est actuellement possible avec les tests existants et ainsi améliorer les taux de survie.

Pour que le projet DOvEE puisse repousser les limites de ce qui est possible, l’équipe doit :

  • Continuer à raffiner ce nouveau test de dépistage fiable qui révolutionnera la détection des cancers de l’ovaire et de l’endomètre, les décelant le plus tôt possible et améliorant les taux de survie.
  • Effectuer une recherche novatrice et des tests cliniques afin de mieux comprendre comment les cancers de l’ovaire et de l’endomètre se forment, se développent et se propagent.
  • Rendre le nouveau protocole développé par l’équipe DOvEE la norme de soins.

Comment aider

Nous amassons 2 M$ pour soutenir DOvEE.

Pour obtenir plus d’informations, veuillez communiquer avec Edith Bolduc, Directrice du développement, au 514 934-1934, poste 34397, ou à edith.bolduc@muhc.mcgill.ca

Vous pouvez faire un don en ligne, télécharger notre formulaire de don ou nous appeler au 514-843-1543.